Intervention sur la charte parisienne de la participation citoyenne

A l’ordre du jour du Conseil d’arrondissement du 4 décembre 2017, le projet de charte parisienne de la participation citoyenne a été soumis.

Voici ma prise de parole :

J’étais comme beaucoup d’entre nous surpris de voir cette charte à l’ordre du jour du Conseil alors que nous venons, lors de notre dernier conseil, davoir un debat sur le sujet et d’adopter une nouvelle charte propre à notre arrondissement.

Ma première question découle de ce constat. Est-ce que la charte du 12e reste d’actualité ?

Ayant voté pour, nous y sommes attachés et nous craignons en effet que sous couvert de démocratie participative, Madame HIDALGO ne cherche, comme elle a tenté de le faire avec les Caisses des écoles, à contourner le pouvoir des arrondissements.

Notre groupe n’est vraiment pas seul à craindre cette dérive centralisatrice, jacobine, puisque d’après un sondage Opinionway publié le 23 novembre 2017), 77% des Parisiens interrogés qualifient Anne Hidalgo d’« autoritaire », 57% de « sectaire » et 70% estiment qu’elle prend seule ses décisions, sans concertation de ses partenaires.

Si votre réponse à ma première question est positive, alors cette charte n’est une fois de plus un document de pur affichage.

Toutefois, elle aborde aussi la question de la participation citoyenne en dehors des Conseil de quartier. Je ne vais pas répéter les réserves exprimées sur les consultations proprement dites. Madame MONTANDON va aussi montrer les carences des consultations.

Toutefois, je n’ai pas mentionné deux points, qui pourraient faire l’objet d’amendement du Conseil de Paris à savoir, premièrement, une précision des « critères d’évaluation » de la participation, mentionnée dans la charte et revenir sur le point relatif à la détermination des ordres du jour des Conseils de quartier, qui est ambiguë.

Deuxièmement, il sera proposé de revenir sur l’écriture dite inclusive, utilisée par le document, qui constitue une instrumentalisation de la langue à des fins idéologiques et, j’ajoute, de supprimer les références à des mots anglo-saxons, pour les mêmes raisons.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.