Homo festivus dans le Tram

Article rédigé le 25 janvier 2013 pour le feu blogue "12ensemble.com"

Comme de nombreux habitants du 12e arrondissement, vous avez certainement apprécié de recevoir un magazine, certainement très couteux, auquel vous êtes abonnés sans le demander et que vous payez avec vos impôts : le magnifique “T3 mag” de janvier 2013, le magazine, imprimé en “Optimisa” sur papier 100 % recyclé, consacré à la ligne 3 du nouveau tramway qui circule dans notre arrondissement.

Dès les premières lignes, vous êtes pris dans l’ambiance : “Le 15 décembre 2012, les riverains, les commerçants et tous ceux qui les ont rejoints ont partagé un grand moment festif pour célébrer ensemble sa mise en service. Percussions, batucada, slam, fanfare, magie, poésie et lutins… la fête a été chaleureuse autour du tramway“.

Incroyable. le T3 mag nous offre un passage tout droit sorti de l’imaginaire de Philippe Muray… Ah non, il y a un édito du maire de Paris. C’est n’est pas une référence mais bien la réalité !

Comparez le style :

Le nouveau rebelle est très facile à identifier : c’est celui qui dit oui. Oui à Delanoël. Oui aux initiatives qui vont dans le bon sens, aux marchés bio, au tramway nommé désert, aux haltes-garderies, au camp du progrès, aux quartiers qui avancent. Oui à tout.

Sauf à la France d’en bas, bien sûr, et aux ploucs qui n’ont pas encore compris que la justice sociale ne débouche plus sur la révolution mais sur un séjour d’une semaine à Barcelone défiant toute concurrence.

Par opposition à son ancêtre le rebelle-de-Mai, ou rebellâtre, on l’appellera rebelle à roulettes. Car la glisse, pour lui, est une idée neuve en Europe. Continue reading

Connaissez vous vraiment Madame Mazetier

Article rédigé le 10 juin 2012 pour le feu blogue "12ensemble.com"

IMG-20120403-00588Il est 23h30. Les résultats officiels viennent enfin d’être proclamés par Mme Blumenthal, maire du 12e arrondissement. Comme annoncé, la participation n’a pas été proportionnelle au nombre de candidats. Seuls 61 % des inscrits sur les listes de la huitième circonscription ont participé au suffrage du 10 juin.

Sans surprise également, c’est bien Charles BEIGBEDER qui affrontera Sandrine MAZETIER, député sortant. Il a obtenu environ 26,37 % dans le 12e arrondissement. Les scores divers droites/droites représentent un peu moins de 40 points. Il existe donc une réserve de voix : celle des nombreux électeurs qui se sont abstenus.

Il est pourtant nécessaire de se mobiliser pour un vote pragmatique. Un vote qui refuse le matraquage fiscal des classes moyennes qui diminuerait le pouvoir d’achat, nuirait à la compétitivité et surtout à l’emploi. Un vote qui refuse un projet de société fondé sur le nivellement général au nom de l’Egalité (M. Peillon s’est déjà prononcé, le 2 juin dernier, devant la principale association de parents d’élève, la Peep, sur la suppression des notes “qui sont perçues comme une sanction” – c’est vrai qu’on a beaucoup souffert de cette méthode élitiste d’instruction, pourtant employée depuis l’Antiquité !). Décidément, l’égalitarisme effréné prôné par la Gauche est une insulte permanente au bon sens.

Que propose Mme Mazetier ?

Mme MAZETIER s’est bien gardée de faire campagne. Son seul message audible : “voter pour moi, c’est donner une majorité à François Hollande“. Autant dire qu’elle est transparente. Comme François Hollande, Mme MAZETIER s’est contentée de “faire de la communication“, forte de son diplôme de marketing publicitaire obtenu à Neuilly-sur-Seine (au CELSA), et de son passage chez Compagnie Corporate BDDP, de 90 à 94 (pour information, le groupe BDDP fut le publicitaire de la campagne de François Hollande, qui à voir le film suivant ne reposait sur rien d’autre qu’un slogan : visionner-ici). Madame MAZETIER est ensuite passée, comme consultant sénior, chez Policité, l’agence de communication, dite engagée, qui était celle du PS et de la MNEF en 1999 (lire ici, article de l’Express du 27/07/1999). Elle a ensuite poursuivi sa carrière, en 2000, chez Stratéus (agence de communication de Total, Unilever, Nespresso).

Au regard de ce parcours professionnel dont l’objet principal fut la manipulation des masses, on comprend mieux la gêne du Front de Gauche pour la soutenir. Politiquement, comme vous le savez, Madame MAZETIER était des proches de Dominique Strauss-Kahn (lire ici, par exemple) et elle a été nommée, en 2001, adjoint au patrimoine du nouveau maire de Paris avant d’être élue député en 2007. Depuis, quel bilan ? Un poste de secrétaire nationale à l’immigration. Son unique combat : le vote des étrangers aux élections, pour pouvoir agrandir sa clientèle électorale.

Quoi de neuf à Bercy (2) : le tunnel Proudhon

Article rédigé pour les nouvelles du 12 de décembre 2011

prou2Le tunnel Proudhon, passage obligé sous les voies ferrées des gares de Lyon et Bercy reliant le quartier de Bercy à Daumesnil et Dugommier, a été déclaré priorité de l’année 2010 par les conseillers de quartier. La saleté, l’obscurité et le bruit assourdissant qui y règnent rendent sa restauration nécessaire. Conscient de la difficulté d’un tel projet, le conseil a d’abord demandé un nettoyage voire un modeste aménagement de façade (peinture notamment).

La mairie semble avoir pris au sérieux ces revendications en nous conviant à une « marche exploratoire » en compagnie des services techniques. Bilan : un nettoyage très superficiel.

Un an plus tard, en octobre dernier, alors que le pont est à nouveau aussi sale, la mairie ressort une vieille proposition du placard : l’appel aux élèves de l’école Boulle pour y travailler. On peut, pour une fois, se réjouir de ce choix ambitieux, car il s’agit d’une école d’excellence. Les conseillers ont pu rencontrer les élèves, très motivés et créatifs, axés sur la sublimation du patrimoine ferroviaire. Un véritable défi quand on pense que ce travail constitue un des quatre projets de leur année scolaire.

Mais pour avoir personnellement questionné l’adjoint en charge de l’urbanisme, Mme Barrati-Elbaz, il nous a semblé que l’inscription au budget (2012 ou 2013) de cette rénovation n’avait rien de sûr. Redeviendra-t-il une nouvelle proposition de campagne, après 12 ans d’inaction ?

A la Bastille ! Vite, c’est jusqu’au 17 février

Article publié en janvier 2011 sur le feu blogue "12ensemble"
La Bastille vue du Faubourg Saint-Antoine

La Bastille vue du Faubourg Saint-Antoine

Place incontournable de notre arrondissement, la Bastille évoque, selon le roman national écrit au XIXe siècle, la prison « du despotisme tyrannique, où sont enfermés de pauvres innocents que le peuple de Paris, spontanément, libère du joug royal ». Bien sûr, la prise de la Bastille demeure un symbole essentiel de notre Histoire. Mais, le recul aidant, nous pouvons appréhender l’histoire de ce lieu autrement, sans anachronisme.

Savez-vous, en effet, que la fermeture cette prison d’Etat était programmée par Louis XVI, tout comme la fin des lettres de cachet ?

Si vous voulez en savoir plus et sortir des lieux communs sur ce lieu disparu, devenu mythique, rendez-vous à la bibliothèque de l’Arsenal (bibliothèque de la ville de Paris) pour découvrir « La Bastille ou l’enfer des vivants ».

C’est en entrée libre du mardi au dimanche, de 12h à 19h. Nous vous la recommandons vivement. Vous pourrez y découvrir des objets (comme une maquette sculptée, en 1790, dans une pierre de la forteresse), des tableaux, dessins et plans de nos quartiers, des documents écrits exceptionnels comme ceux sortis des archives de la Bastille, ou relatifs à des procès célèbres (réplique du « Collier de la Reine », vêtements de Damiens, régicide manqué de Louis XV ou encore la supplique de Latude écrite sur du linge avec son propre sang !). Cette exposition comporte aussi des interviews vidéos exclusives de spécialistes, traitant des prisonniers les plus célèbres (Fouquet, La Voisin, Latude, Voltaire, Sade) mais aussi celles de Me Robert Badinter qui, avec l’engouement qu’on lui connaît, nous conte le système pénal d’Ancien régime et vous passionnera certainement. Continue reading

Bon voyage, Vincent

Article publié sur le blogue "12ensemble" le 15 janvier 2014

adieu_cher_vincentC’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que nous avons appris le décès, survenu le 14 janvier 2011, de Vincent CASA, conseiller de Paris et conseiller de notre arrondissement, depuis 1995, ancien adjoint au maire du 12e arrondissement en charge de la voirie, sécurité, propreté et commerce (entre 1995 et 2001).

Sans cesse disponible, sans cesse à l’écoute des autres, il s’est donné sans compter pour le 12e qu’il habitait depuis toujours. Nous garderons le souvenir de son extrême présence dans la vie démocratique de notre arrondissement, animé par un esprit constructif la volonté de faire partager son expérience. Nous nous souviendrons aussi de sa gentillesse, de sa convivialité et même de ses coups de sang contre les nombreux dysfonctionnements et injustices.

12ensemble exprime nos condoléances émues à sa famille et à ses proches.

Histoire du Vandalisme, la suite

Extrait de l'ex blogue 12nsemble.com du 27 juillet 2010
Destruction des tribunes art déco du Stade Jean Bouin

Destruction des tribunes art déco du Stade Jean Bouin

Les amoureux de l’histoire de Paris connaissent forcément ce livre. Non, il ne s’agit pas de “Métronome” de Lorant Deutch, excellent pour s’initier à la découverte des lieux disparus de Paris.

Il s’agit de l’ouvrage de Louis Réau : Histoire du vandalisme – Les monuments détruits de l’art français (édition augmentée par Michel Fleury et Guy-Michel Leproux, collection Bouquin, Michel Laffont, Paris, 1994). Ce dernier y explique avec talent comment des fleurons du patrimoine architectural français ont été détruits au fil des siècles.

Or, si une nouvelle édition devait être réalisée, un chapitre sur l’ère Delanoë serait nécessaire : voir l’article de Delanoepolis sur la destruction de la tribune Art déco de “Jean Bouin”, qui aurait très bien pu être intégrée dans un nouveau projet.

MS

Eclairage…

Article rédigé pour les nouvelles du 12 de juin 2010

prières… ou plutôt Lumière. C’est ce que signifie, en persan, le terme NOUR, nom de cette association qui a été transférée, en un éclair, du passage Raguinot au 39 rue Baron Leroy (quartier de Bercy).

De sa dénomination au journal officiel des associations (JOA), déclarée en septembre 2003 à la préfecture de police (n°20030040), l’Association islamique socioculturelle Nour (AISCN) propose différentes activités, comme du soutien scolaire, le service d’écrivains publics et des cours de langue arabe.

Leur méthode d’enseignement a d’ailleurs l’air excellente car si vous y passez, vous ne verrez ni tables, ni sièges, ni livres. Il n’y a que des tapis.

Toujours est-il que cette association, de par sa présentation, relève du domaine de l’enseignement, à l’instar de l’association L’apprenti musicien. Cette dernière est même agréée « jeunesse et populaire », présente dans le quartier depuis plus de 10 ans et compte plus de 200 adhérents et 17 enseignants.

Une seule différence : la première association, de par son intitulé complet au JOA, revendique un caractère religieux tandis que la seconde non.

Cet exemple confirme nos interrogations, posées dans les nouvelles du 12 de juin 2010, sur les critères qui président aux choix de « Paris Habitat » dans l’attribution des ses locaux associatifs…

Ile-de-France, effectifs multipliés par quatre depuis 2004

Article extrait du feu blogue "12ensemble" du 17 février 2010

huchon_le-texier8 215 agents de plus entre 2009 et 2004* ! C’est l’augmentation des effectifs de la région Ile-de-France. Et pour quel résultat ?

Avec M.Huchon, vous savez où vont vos impôts ! Uniquement dans l’emploi public (et dans les subventions), sans aucune amélioration de la gestion de la région.

Pourtant, cet argent serait tellement mieux employé (sans augmenter la fiscalité, d’ailleurs) pour les vraies compétences de la région :

  • au développement économique : pour attirer des entreprises et donc créer de la richesse et de l’emploi productif ;
  • à la rénovation des transports et à la “qualité du service” ;
  • à la sécurité ;
  • à la rénovation des lycées ;
  • à un aménagement du territoire cohérent et en partenariat avec l’Etat ;
  • à la création de logements (aussi pour les classes moyennes) et de campus universitaires ;

… Bref, cet argent doit servir à améliorer la vie quotidienne de la majorité des franciliens et pas seulement à l’emploi public sans contrepartie sur les compétences régionales ou à quelques associations accoutumées aux rouages du financement régional.

*source : France Soir du 16 février 2010

Matthieu

La 8e circonscription de Paris agrandie

Article extrait du feu blogue 12ensemble.com du 30 juillet 2009

france_circonscriptions_2Après un nombre impressionnant de rumeurs, propice à l’attente, nous pouvons enfin présenter la nouvelle répartition des circonscriptions législatives à Paris.

Le secrétaire d’Etat à l’Intérieur et aux Collectivités territoriales, Alain Marleix, a présenté au Conseil des ministres du 29 juillet, notamment, l’ordonnance relative au redécoupage des circonscriptions pour l’élection des députés (il a en réalité présenté un projet de loi organique relatif à l’élection des députés et une ordonnance, qui fera office de loi d’application).

Ce redécoupage fait suite à la modification de la constitution opérée en juillet 2008 et des demandes pressantes de mises à jour de la part du Conseil constitutionnel.

Paris devrait désormais comprendre  dix-huit circonscriptions (elle en perd trois avec le redécoupage).

Le 12e reste divisé en deux circonscriptions : la 7e circonscription pour le quartier des quinze-vingt (cette circonscription est agrandie vers le 4e arrondissement) et la 8e pour le reste de notre arrondissement. Seulement, cette 8e circonscription est notablement élargie vers le 20e arrondissement, dont la faveur va sans se démentir au parti socialiste. Et ce dernier ose prétendre que ce redécoupage avantage exclusivement l’UMP !

Le texte applicable dispose que :

Continue reading

Huchon continue sa “pub” illégale, Pécresse rattrape son retard

Article prémonitoire publié dans le feu blogue "12ensemble" le 13 mai 2009

Après une première campagne en mai 2008, une seconde campagne en avril dernier, et une dernière au slogan suivant : « La région fait grandir vos transports » (qui tente de combler la carence des onze ans de mandats en présentant des projets à long terme de développement des transports en commun), Jean-Paul Huchon, président sortant de la région Ile-de-France, continue son auto-promo en utilisant désormais les fonds de la région pour faire distribuer le journal régional à la sortie des métros.

Le groupe UMP au conseil régional a donc raison de condamner ces campagnes et de rappeler la législation à un candidat, qui pourtant connaît bien la justice. L’article 52-1 du Code électoral prévoit qu’« à partir du premier jour du sixième mois précédant le mois auquel aura lieu l’élection, aucune campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité ne peut être organisée sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin ». La période d’interdiction a donc commencé le 1er septembre dernier.

Il est utile de rappeler que selon un sondage Ifop de la semaine dernière, 49 % des Franciliens ont une bonne opinion de Valérie Pécresse. Jean-Paul Huchon, seulement 44 % d’opinions favorables et la nouvelle moraliste, Cécile Duflot n’a que 26 % de bonnes opinions.