Huchon continue sa “pub” illégale, Pécresse rattrape son retard

Article prémonitoire publié dans le feu blogue "12ensemble" le 13 mai 2009

Après une première campagne en mai 2008, une seconde campagne en avril dernier, et une dernière au slogan suivant : « La région fait grandir vos transports » (qui tente de combler la carence des onze ans de mandats en présentant des projets à long terme de développement des transports en commun), Jean-Paul Huchon, président sortant de la région Ile-de-France, continue son auto-promo en utilisant désormais les fonds de la région pour faire distribuer le journal régional à la sortie des métros.

Le groupe UMP au conseil régional a donc raison de condamner ces campagnes et de rappeler la législation à un candidat, qui pourtant connaît bien la justice. L’article 52-1 du Code électoral prévoit qu’« à partir du premier jour du sixième mois précédant le mois auquel aura lieu l’élection, aucune campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité ne peut être organisée sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin ». La période d’interdiction a donc commencé le 1er septembre dernier.

Il est utile de rappeler que selon un sondage Ifop de la semaine dernière, 49 % des Franciliens ont une bonne opinion de Valérie Pécresse. Jean-Paul Huchon, seulement 44 % d’opinions favorables et la nouvelle moraliste, Cécile Duflot n’a que 26 % de bonnes opinions.

Transport : Huchon continue sa pub sur du vent

Article prémonitoire du feu blogue "12ensemble" du 10 avril 2009

tramway-4.1238589558Tandis que Valérie Pécresse peaufine son programme sur les transports, Jean-Paul Huchon récidive dans des campagnes de publicité coûteuses et fabulatrices. Le slogan à lui seul en dit long : “on accélère le changement”. Depuis combien de temps Jean-Paul Huchon est président de la Région ???

En voyant dans le métro ces affiches qui présentent ses rêves de nouveaux tramways et des espèces de néons symbolisant des lignes de transports du futur, je me suis demandé ce qui se cache derrière cette communication : la volonté de Jean-Paul Huchon de la jouer solo (le président de la République annonce des mesures pour la région capitale le 29 avril prochain) ou montrer in extremis que quelques projets ont été lancés avant la campagne…

Il a lancé en effet le 31 mars dernier ”son plan de mobilisation pour les transports en Ile-de-France” (18,6 milliards d’euros). Ce plan se contente d’accélérer, en les actualisant, les projets existants, pour certains de longue date.

Son plan prévoit, par exemple, le renouvellement du parc RER A. Quelle initiative ! Cette ligne est tellement saturée que le président de la République a dû en faire une priorité nationale, pour mettre la pression sur la RATP (contrôlée, il faut le rappeler, par le STIF qui est présidé par M. Huchon). La RATP doit justement valider prochainement un appel d’offre sur la livraison de nouveaux trains à deux niveaux (afin d’augmenter la capacité de 40%).

Mais pourquoi Jean-Paul Huchon a tant attendu pour lancer un tel plan ?

En essayant en vain de trouver une réponse, je suis tombé sur cet excellent article qui traite de ce même thème : Quand le stif et Jean-Paul Huchon accélèrent le changement.

Matthieu

PS : il convient de rappeler que Pierre Mongin, alors qu’il venait d’être nommé président de la RATP, a lancé le projet de Métrophérique le 6 octobre 2006 !!!

Que disait Jean-Paul Huchon, qui n’était pas à son premier mandat, sur le site du Nouvel obs du 6 novembre 2006 ? « Je ne me suis pas rallié au projet tel que proposé par la RATP, soit un métro circulaire à 3 kilomètres de Paris » et de préciser que c’est aux élus et au STIF (Syndicat des Transports d’Ile de France) de décider de ce genre de projet et pas à la RATP (source Paris et sa banlieue).

Dans une interview au journal “Les Echos” du 27 mars 2009, où M. Huchon annonce qu’il lance “un plan transport de 18,6 milliards sans l’État”, il précise que “Depuis trois ans que les collectivités [comprendre le STIF dont il est président] gèrent les transports, elles ont mis toutes les forces et leurs moyens pour améliorer les conditions de transports des Franciliens“…

Echec de la gauche sur le développement économique en Ile-de-France

Article du feu blogue "12ensemble" du 7 avril 2009

Le développement économique est une des principales compétences du conseil régional (la ville de Paris dispose aussi de cette compétence). Elle consiste à prendre toutes les mesures pour attirer les entreprises sur son territoire, entreprises qui créent de la richesse et donc de l’emploi.

Selon une enquête CSA réalisée en janvier 2009, l’Ile-de-France est passée de la 5e à la 8e place mondiale en termes d’attractivité économique.

L’image internationale de Paris a perdu 10 points au cours des six derniers mois.

De même, le 31 mars 2009, la fondation Ecer-Banque Populaire publié son classement des grandes métropoles européennes. Réalisée par un comité scientifique,  cette étude consiste à classer les métropoles les plus attrayantes en matière de création d’entreprises. Les critères sont le soutien à l’esprit d’entreprise, les conseils au démarrage et au suivi de l’accès au financement. Or, Paris n’arrive qu’en 33e place derrière Lille (11e), Lyon (14e) et Marseille (25e). Si on ne prend en compte que les capitales, Paris arrive 15e !

Pendant ce temps, Jean-Paul Huchon préfère s’opposer systématiquement aux propositions, en faveur de l’attractivité économique.

Prolongement de la rue Baron Le Roy, encore un engagement remis en cause !

Article publié dans le journal “les nouvelles du 12″ du 4 mars 2009.

station-baron-leroy2Dans le projet de tramway, adopté par le conseil de Paris le 18 décembre dernier, la première station qu’accueillera le 12e est la station « baron Leroy » (schéma ci-joint). On notera au passage la déformation « involontaire » du nom véritable de cette rue, à savoir « baron Le Roy », en hommage à Pierre Le Roy, inventeur (si si) des appellations d’origine contrôlée…

Mais il est une autre déformation qui a trait à l’impossibilité d’accès à cette station. A l’heure actuelle, celle-ci serait située à la sortie du pont Nationale, au niveau de la pré-fourrière de Bercy ou de ce qui reste du mur d’enceinte de Thiers. Autrement dit, les usagers devront veiller à prendre un bus (ligne 111) ou une voiture pour s’y rendre ! Cette station avait été envisagée dans le cadre du nouveau quartier « Bercy-Charenton » mais l’on peut dire avec certitude aujourd’hui qu’elle n’est pas près de voir le jour sous cette forme… Continue reading

Bloc note automnal

Article publié sur le feu blogue "12ensemble" le 17 octobre 2008

Comme vous le constatez, 12ensemble est plutôt silencieux en ce moment. Ce ne sont pas les sujets qui manquent pourtant, mais en cette période automnale, nos activités professionnelles limitent la rédaction d’articles désireux de porter une valeur ajoutée. Qu’à cela ne tienne, nous allons aborder ces questions aujourd’hui. Bonne lecture.

Continue reading

Le SDRIF porté par Huchon est inacceptable

Article extrait du feu blogue "12ensemble" du 1er septembre 2008

huchon_le-texierL’arlésienne de la pré-campagne au régionale, c’est l’adoption du SDRIF, le Schéma directeur de la Région Ile-de-France (voir ancien article sur le sujet, ce qu’est le SDRIF et pourquoi son adoption avait déjà été reportée). Son vote est désormais prévu le 25 septembre prochain, par le conseil régional.

Or l’ensemble des compétences de la droite francilienne, derrière le chef de l’opposition à la région, Roger Karoutchi, s’est prononcé à nouveau pour le report de son adoption et pour qu’il soit « modifier en concertation avec l’État pour le rendre compatible avec l’ambition de développement d’une région capitale ». Il a été jugé « inacceptable » en l’état et de « malthusien ».

Cette position, de poids, a été fixée dans le cadre d’un déjeuner qui réunissait jeudi : Christine Lagarde (« notre élu »), Valérie Pécresse (candidate à la candidature), Patrick Devedjan, Christian Blanc (le ministre très discret à la région capitale) et les membres du gouvernement franciliens suivants : Rachida Dati, Nathalie Kosciusko-Morizet, Anne-Marie Idrac, Christine Boutin et Christine Albanel.

On ne peut qu’être d’accord sur le fait qu’à la veille d’une élection régionale, il est préférable qu’une telle décision de planification sur plusieurs années soit débattue dans le cadre de la campagne. Le SDRIF a vocation, en effet, de traiter le développement de l’IDF en terme de développement économique et donc de création d’emploi et de croissance (quand on sait que pour Jean-Paul Huchon, la création d’emploi passe encore par l’embauche excessive de fonctionnaire au lieu de favoriser, l’attractivité des entreprises, on ne peut qu’être contre le projet qu’il propose). Le SDRIF pose aussi des objectifs en terme de transport et d’emploi.

Christine Lagarde s’est justement vu remettre, mardi 26 août, un rapport inquiétant sur l’innovation et compétitivité des régions françaises, par le conseil d’analyse économique. « Seul un tiers des régions françaises seraient au dessus de la moyenne européennes en matière de promotion et de valorisation de l’innovation ». Heureusement, l’IDF est au dessus grâce au potentiel de ses ressources qui est équivalent à celui de la Silicon Valley mais cela signifie aussi qu’elle peut faire beaucoup mieux.Nous reviendrons sur les propositions de ce rapport. La principale est très originale puisqu’elle préconise de lutter contre la bureaucratie : “désaministrer”. La note de présentation précise que ” l’innovation est d’abord une affaire d’entrepreneurs, de risque individuel, et s’accommode mal d’un environnement bureaucratique, même le mieux intentionné“.

MS

Qui invente des gaspillages très coûteux : c’est Huchon

Article prémonitoire du feu blogue "12ensemble" publié le 15 mai 2008

Les lecteurs des quotidiens gratuits ou les observateurs des publicités du métro ont certainement aperçu ces messages du STIF qui nous expliquent qu’il a mis en place le RER ou qu’il a inventé le ticket T+ (cela fait plus de 20 ans que les ticket de correspondances existe dans les villes de provinces avec plus d’avantage car il est possible de réaliser des correspondances entre un bus et métro ; A Paris ce n’est toujours pas possible voir notre article de l’époque).

Cette campagne d’information est donc ridicule ! Dépenser de l’argent public dans de la publicité alors qu’il n’y a rien à vendre, cela s’appelle du gaspillage puisque le STIF est un monopole.

En effet, le STIF (syndicat des transports d’Ile de France) est une structure publique qui a pour but d’organiser le transport en Ile de France. Son président est Jean-Paul Huchon.

Or s’il n’y a rien à vendre, c’est qu’il s’agit d’une campagne d’information sur des mesures de politiques publique… On est donc en droit de penser que Monsieur Huchon utilise donc les moyens du STIF dans un esprit de campagne anti “grand Paris” en tentant de montrer les compétences du STIF. Arrêtez, Monsieur Huchon, cette campagne n’a aucun impact car tout le monde sait (les utilisateurs de la ligne RER A ou des lignes métro 13 en particulier) que le STIF est loin d’être efficace et qu’il y a d’autres priorité pour améliorer notre quotidien que faire de la pub.

Le 12e, d’intérêt national ?

Extrait du feu blogue 12ensemble.com du 4 avril 2008

bercy-villageLe 12e d’intérêt national ? Non, ce n’est pas pour quelques personnes possédant une certaine notoriété en recherche d’un point de chute électorale (désolé d’être incorrigible sur ce point).

Cela correspond à la classification d’une partie de Bercy Village en site archéologique d’intérêt national en 1997.

Comme nous le savons, dans le cadre des travaux de la ZAC de Bercy, 10 pirogues en chêne, datant de la période néolithique ont été découvertes entre 1991 et 1992. Elles donneront le nom de la rue des pirogues de Bercy. La plus ancienne remonte à 4 500 av JC.

Ce que l’ont sait moins, alors que des découvertes exceptionnelles ont été mises au jour sur plusieurs hectares, c’est que  ce chantier archéologique, mené par la commission du Vieux Paris puis par la service régional de l’archéologie, a été interrompu de manière anticipée en 1996…

En effet, un village entier se tenait là, dont voici un shéma que vous pouvez observer au musée Carnavalet (c’est gratuit), où sont conservés les pirogues et les autres objets découverts sur le site (dont une très petite statuette, fierté du musée car considérée comme une chef d’oeuvre d’art primitif).

C’est ce que  présente l’association des riverains de Bercy “BercyBien” (dont nous vous reparlerons prochainement et dont un lien vers leur site a été ajouté) dans une très passionnante interview de Philippe Velay, conservateur au musée Carnavalet, musée de la ville de Paris :

bercy-village3

cliquez-sur l’image pour voir l’interview de BercyBien : les pirogues de Bercy. (photo du dessin “Evocation de l’entrée du village de Bercy” de Gilles Tosello, 1999, musée Carnavalet)

Espérons que la chance d’appronfondir les recherches ne soit pas ratée dans le cadre des futurs travaux de la zone de Bercy-Poniatowski.

MS

Baisse de la délinquance à Paris

securite2

Article du feu blogue "12ensemble" du 24 juillet 2007

Selon la Préfecture de Police, la délinquance générale est en baisse de 4,5% en juin 2007 à Paris par rapport à juin 2006.

Les délits élucidés sont en hausse de 5,1% tandis que les violences aux personnes ont malheureusement augmenté de 5,2%.

Bonne nouvelle pour les usagers des transports publics:la délinquance est baisse de 10,7% dans les stations et les rames de la RATP et de la SNCF.

La baisse de la délinquance générale est constante à Paris depuis 2002.

Qu’est-ce que le SDRIF

Article extrait du feu blogue "12esemble" du 23 juillet 2007
huchon_le-texierMercredi dernier, le président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon et François Fillon se sont mis d’accord pour renégocier le SDRIF. Bien qu’adopter par la ville de Paris mardi dernier (le groupe UMP de Paris s’est abstenu sur ce projet), le gouvernement s’oppose à ce projet.La raison : il manque d’ambition. Et quand on voit ce que Nicolas Sarkozy a proposé en un discours (prononcé le 26 juin 2007, inaugurant le satellite 3 de l’aéroport de Roissy) sur l’idée d’un “GRAND PARIS”, on ne peut qu’être d’accord sur ce constat !Le SDRIF, c’est le Schéma Directeur de la Région Ile-de-France. Ce document de planification est valable jusqu’en 2030. Il est très important car il réglemente l’utilisation des sols franciliens et est opposable à tous les documents d’urbanisme. Le dernier date de 1994 et avait été imposé par l’Etat malgré l’opposition du conseil régional d’IDF et la plupart des départements. En aout 2005, sous la houlette de Mireille Ferri, vice président de la région IDF (verte), la procédure de révision a été engagée. Fin 2006, l’avant projet était terminé. Adopté le 15 février dernier par la majorité PS-PC-vert, c’est suite à la proposition de Sarkozy que le président de la région s’est réveillé et a signé l’arrêté lançant une enquête publique à partir du 15 octobre…

Pourquoi tant de précipitation alors que les élections municipales vont permettre justement, projet contre projet, de définir l’Île-de-France de demain. Et oui car ce Shéma représente vraiment la vision que veut donner la gauche des villes membres de notre région. Comme le dit justement Roger Karoutchi, c’est un document idéologique, qui se veut “le champ d’expérimentation des thèses environnementalistes extrêmes”. L’autorité administrative de l’État vient de rendre un avis environnemental réservé sur l’avant-projet de SDRIF.

 

Continue reading