Combien de logements intermédiaires depuis de 2014 ?

1, place de Lachambeaudie – immeuble acquis par Paris-Habitat pour de futur logement intermédiaire

Les logements intermédiaires correspondent aux habitations dont les loyers sont plafonnés. Les logements dit intermédiaires permettent à des personnes trop riches pour être prioritaires à l’attribution de logements sociaux mais pas assez pour se loger dans le marché privé.

Ces logements sont financés par des prêts locatifs intermédiaires (PLI). La Droite milite pour que la construction de logements intermédiaires soit augmentée à Paris.

Contre toute attente, l’ordre du jour du conseil d’arrondissement du 25 novembre 2019 portait une délibération relative à l’achat par Paris-Habitat du 1, place de Lachambeaudie, au cœur de Bercy, d’un immeuble haussmannien, à la fondation Rothschild, pour créer 18 logements intermédiaires et maintenir les surfaces commerciales du rez-de-chaussée. Elle m’a donnée l’occasion d’interroger la majorité sortante sur le nombre de logements intermédiaires depuis de 2014. Avant de vous proposer mon intervention ci-dessous, je vous annonce déjà que je n’ai pas eu de réponse…

Mon intervention sur les logements intermédiaires, lors du conseil d’arrondissement du 25 novembre 2019

J’ai bien noté que cette opération s’inscrit dans le cadre de l’acquisition récente par la Ville et ses bailleurs de 11 immeubles auprès de la fondation Rothschild, qui souhaitait s’en défaire et que cela avait été négocié en directe avec la ville, dans le but de créer 228 logements sociaux et 80 logements intermédiaires.

J’ai bien noté que, concernant spécifiquement le 1, place Lachambeaudie, qui se trouve en zone sudoté de logements sociaux, il s’agit d’un immeuble post Hausmanien, qui sera acquis par Paris Habitat et qu’il est envisagé de faire du logement intermédiaire, via un PLI garanti par la Ville.

Nous pouvons nous réjouir de ce choix, après tous les conventionnements qui ont retiré des logements intermédiaires et pour une fois que vous réalisé du PLI, nous ne pouvons pas nous y opposer.

J’ai cependant deux questions : Premièrement, sur le projet en particulier, est-il prévu de modifier la nature du en lieu et place de l’ancien café ?

Ma seconde question porte sur les PLI, la production de la Ville demeure très insuffisante en la matière. Cette délibération donne l’occasion d’en faire un point précis.

Pour mémoire, le Plan Local de l’Habitat voté en février 2015 a acté la réalisation de 500 PLI par an à Paris, soit 3000 sur la mandature. Nous sommes donc loin du compte avec en moyenne 200 par an, sans compter, ce qui démontre l’incohérence de votre politique de la Ville, les conventionnements « à marche forcée » menés par la Ville tout au long de la mandature, soit environ 15.000 logements à loyers libres supprimés, occupés.

Une telle politique a largement contribué à la fuite des classes moyennes de la capitale, particulièrement, particulièrement vérifiable dans notre arrondissement.

D’où mon interrogation légitime : quel est le nombre de PLI par an dans le 12e depuis 2014 ?

En réponse, Madame SLAMA, l’adjointe en charge du logement critiquera notre façon de voir la ville mais ne répondra pas à ma question

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.